Je suis

17 février 2020 No Comment

Je ne suis pas bisexuelle, je ne suis pas lesbienne, je ne suis pas hétéro, je ne suis pas cisgenre, je ne suis pas queer, je ne suis pas non-binaire, je ne suis pas binaire, je ne suis pas pansexuelle, je ne suis pas polyamoureuse, je ne suis pas traditionaliste, je ne suis pas un concept!

Je ne suis pas un concept,

j’aime

je suis mon chemin de vie

c’est tout

c’est si simple

et les concepts et les jugements ont rendu cela toujours SI COMPLIQUÉ!

 

Je ne suis pas bisexuelle, je ne suis pas bi-romantique, je ne suis pas bi-amoureuse.

Je suis.

Quelques liens forts de ma vie prennent une place immense,

ils s’expriment de manière amoureuse ou sexuelle ou romantique ou pas mais toujours d’une manière passionnée,

ces liens-là sont si pleins de substance, si entiers, si constitutifs de qui je suis, si créatifs, guérisseurs, infinis, merveilleusement fusionnels et libres et libérateurs,

et c’est tout naturel,

ce n’est pas un concept,

ce n’est pas une revendication,

c’est si simple,

si humain.

 

Je ne suis pas bi.

Je suis unie à mon homme passionnément et à jamais.
Et je suis unie à toi ma femme, d’une autre manière mais tout aussi fort, notre relation a évolué avec nous mais c’est toujours aussi fort, pour toujours je suis unie à toi!

Tu as été la femme de ma vie et tu le seras toujours.

 Mon amour… oui avant toi il n’y avait pas de couleurs, il n’y avait pas les fêtes, je n’avais rien, on ne m’a pas montré le chemin, je n’avais ni maison ni rires ni larmes… mes rires et mes larmes étaient trop solitaires pour être bons. Avant toi, il n’y avait rien, rien, je t’attendais, je t’attendais.

Et après toi, quand on a fini par « leur » obéir… par se séparer si longtemps pour quoi, pour quoi?

Après toi, tant a perdu son sens.
Tu es ma femme, mon âme-soeur, mon étoile, mon miel, ma nécessité.
Qui peut comprendre notre lien, s’il n’a pas le coeur profondément ouvert et l’esprit radicalement libéré des conventions?

Nous avons toutes les deux un chéri maintenant, et nous lui sommes données si fort,

si fort et pour toute la vie,

à lui aussi!

de manière si pleinement entière! et ça n’empêche pas.

Ça n’empêche pas,

qu’avant toi ou après toi, ma vie perd son sens,

et que je ne veux plus jamais obéir aux injonctions de séparation.

Viens avec moi, viens avec moi.

Tout ce que je veux créer, je veux le créer avec toi, avec toi mon âme-jumelle.

Tout ce que je veux créer, mes romans, mon école, mes séjours artistiques, mon chemin spirituel, et même ma famille, je veux que tu sois là, j’ai besoin que tu sois là,

nous sommes tellement, tellement une,

d’une certaine manière.

Et ça n’empêche pas que tu sois un avec Oliver et moi un avec mon chéri, d’une autre manière.

Ça n’empêche pas. Qui peut comprendre?

Nous l’avons toujours pressenti, mais nous avons mis tant de temps à le comprendre pleinement, à le défendre pleinement, et à glisser pleinement par-dessus ces injonctions de mort pour créer notre vie, NOTRE VIE!